Retour aux articles

2018 : Restez bien hydratés, même en hiver !

17 janvier 2018
Retour aux articles

Une bonne hydratation est non seulement vitale, elle est aussi essentielle pour la concentration, pour lutter contre la fatigue, les maux de tête et la constipation. En hiver, il faut plus que jamais penser à boire de l’eau.

C’est une évidence oubliée : l’eau est l’élément le plus important pour notre organisme après l’oxygène. Pour être en bonne santé, il faut boire de l’eau en quantité : la Société Suisse de Nutrition recommande de boire 30 ml d’eau par kilo de poids* soit 2,2 litres d’eau par jour si vous pesez 75 kilos. Les recommandations des nutritionnistes sont plus basses : 1,5 litre d’eau par jour pour un adulte sain et sédentaire.

L’eau contenue dans les fruits et légumes, tout comme le thé ou le café n’entrent pas dans ce calcul. Quant à l’alcool, c’est un redoutable adversaire de l’eau puisqu’il déshydrate l’organisme. Son action est diurétique : plus on boit d’alcool, plus on élimine d’eau par les urines. D’où la sensation de bouche sèche et le besoin d’eau quand on a bu trop d’alcool.

Dans le même ordre d’idée, une mauvaise haleine est le signe d’un organisme trop chargé en toxines. L’eau, qui est un solvant, balaie les déchets et nettoie les cellules. Pour retrouver l’équilibre, commencez par boire de l’eau à jeun dès le réveil. Un grand verre d’eau (minimum 3 dl) à température ambiante avec un peu de citron. Ce geste simple va réveiller votre métabolisme et activer vos fonctions digestives. Ensuite, buvez tout au long de la journée et si possible peu au moment des repas, car l’eau dilue les sucs gastriques qui nous aident à digérer. Une astuce consiste à emporter une petite bouteille d’eau de 5 dl avec soi le matin et de la remplir au minimum 2 fois dans la journée.

Un adulte sédentaire qui ne fait pas de sport, doit bien surveiller sa consommation d’eau en hiver car « le froid enlève la sensation de soif » explique Célia Karleskind, diététicienne à la clinique Efficium de Genève. « L’hiver, on oublie de boire » ajoute cette ancienne championne de ski, qui avertit les randonneurs du dimanche : « en montagne, la perte hydrique est plus importante du fait de la transpiration et de la surventilation (c’est à dire la respiration) liée à l’altitude. Il faut donc penser à boire plus ! »

Une eau sucrée pourquoi pas, quand on fait du sport, mais surtout pas de soda ! Les canettes de soda sont trop sucrées et acidifient l’organisme… Alors quelle eau choisir ? 3 choix possibles : l’eau du robinet, les eaux de source et les eaux minérales en bouteilles. Les 3 proposent des minéraux à différentes doses, mais ce sont les eaux minérales qui en contiennent le plus. Les « minérales » autrefois appelées « eaux médicamenteuses » étaient vendues en pharmacie et prescrites en cas de carences en minéraux. Elles sont aujourd’hui un produit de consommation courante et présentent une composition minérale stable contrairement aux eaux de source dont la composition peut varier. Les eaux du robinet, elles, ont un prix imbattable et un impact écologique supérieur à toutes les autres (pas de transport). L’idéal est donc de combiner les 3 et de varier les plaisirs.

 

Société Suisse de Nutrition : http://www.sge-ssn.ch/media/medialibrary/2013/05/feuille_d_info_besoins_hydriques_et_boissons_2011_1.pdf

Plus d'actus Takinoa

Soyez le premier ou la première à commenter cet article.

Laissez un commentaire

2fbf907469c613bdf720daa330d72c81cccccccccccccccccccccc