Retour aux articles

C’est bon pour le moral

11 juillet 2018
Retour aux articles

Des chercheurs australiens de l’Université du Queensland ont découvert que manger des fruits et des légumes aide à se sentir plus heureux.

Menée sur un échantillon de 12’000 personnes, l’étude australienne intitulée Evolution of Well-Being and Happiness After Increases in Consumption of Fruits and Vegetables démontre que les participants qui ont augmenté leurs portions quotidiennes de fruits et légumes durant deux années se sentent à la fin de l’étude bien plus heureux qu’ils ne l’étaient au départ (1). Les résultats révèlent également que ce sentiment de bonheur est autant perçu par les faibles consommateurs que par les convertis qui durant l’étude étaient passé de 5 portions quotidiennes à 8 ou 9 par jour. (Pour rappel, une portion de fruits ou de légumes peut tenir dans la paume de la main et l’OMS recommande 5 portions par jour, soit 600 grammes). L’étude indique aussi que les plus enchantés ont comparé leur sentiment de joie à celui éprouvé par un chômeur décrochant un emploi.

Antioxydants et effet feel-good

Diverses théories et recherches peuvent expliquer ces résultats. Du côté psychologique, améliorer ses habitudes alimentaires déclencherait une sentiment d’autosatisfaction rapide, un effet feelgood immédiat ressenti bien avant les effets physiques. Chaque personne aurait conscience qu’en augmentant ses proportions de fruits et de légumes, elle participe à sa santé et se réjouit de le faire. Un cercle vertueux se met alors en place. Du côté scientifique, on sait que les vitamines, minéraux et antioxydants présents dans les végétaux sont bénéfiques pour l’organisme et le cerveau, et plus précisément pour la sérotonine. Ce neurotransmetteur essentiel à notre bonheur permet de moduler nos humeurs et émotions, de gérer notre sommeil, notre comportement alimentaire et d’avoir une vision positive du monde.

Preuve en est, l’étude SMILES réalisée à l’aide de personnes souffrant de dépression, et qui démontre que les végétaux peuvent agir comme des régulateurs de l’humeur, voire des antidépresseurs naturels (2). Au cours de l’étude, un premier groupe a adopté durant 12 semaines une alimentation riche en fruits et légumes comme le régime méditerranéen, tout en suivant des cours de cuisine. Tandis qu’un deuxième groupe s’est vu offrir d’autres approches thérapeutiques sans toutefois changer d’alimentation. A l’issue de cette étude, 40% des personnes du premier groupe ne souffraient plus de dépression, et les premiers 30% ont été jugés en rémission. Dans le deuxième groupe, peu ou pas de changements n’étaient survenus après 3 mois. La faute au manque d’antioxydants.

Présents en quantité dans les végétaux, les antioxydants et plus particulièrement les caroténoïdes, sont bons pour le moral et à l’humeur, comme l’avait déjà démontré l’étude de la Harvard School of Public Health (3). Après avoir mesuré les niveaux de caroténoïdes dans le sang des participants, les chercheurs ont constaté des niveaux bien plus élevés chez les optimistes que chez les personnes peu ou pas optimistes. Contenus dans les végétaux jaunes-oranges, rouges-violets et verts foncés, ils englobent les bêta-carotènes, le lycopène, la lutéine et la zéaxanthine. On les trouve notamment dans les épinards, patates douces, brocolis, carottes, courges, citrouilles, poivrons, choux frisés, tomates, petits pois, mangues, pruneaux, pêches, oranges, abricots, melons, fraises, framboises, kakis, kiwis, dans la pastèque, le pamplemousse, l’orange, l’ananas et la papaye. Enfin, en 2017, une dernière étude sur l’influence de l’alimentation menée à l’université de Binghampton a conclu que plus l’on consomme d’antioxydants après l’âge de trente ans, meilleur est le moral (4).

La joie est bel et bien dans nos assiettes.

Chez Takinoa, où l’adage Food For Joy parle de lui-même, nous vous proposons chaque jour des plats généreusement garnis de végétaux produits localement et sans pesticides. Riches en nutriments et antioxydants, ils font de notre alimentation quotidienne un des piliers de notre santé et de notre bien-être.

 


1) Evolution of Well-Being and Happiness After Increases in Consumption of Fruit and Vegetableshttps://ajph.aphapublications.org/doi/full/10.2105/AJPH.2016.303260

2) Étude SMILE : https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-017-0791-y

3) Optimism and serum antioxidants in the midlife : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23257932

4) Assessment of dietary factors, dietary practice and exercise on mental health : https://www.tandfonline.com/doi/figure/10.1080/1028415X.2017.1411875?scroll=top&needAccess=true

Plus d'actus Takinoa

Soyez le premier ou la première à commenter cet article.

Laissez un commentaire

90f6dcdaf7ae2606b8e569dbb56b6b24!!!!!!!!!!!!!!!!