Retour aux articles

Des abeilles connectées pour protéger l’environnement

19 juillet 2017
Retour aux articles

Le génial Albert Einstein aurait prononcé les mots suivants : «Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre». C’est dire si les abeilles sont essentielles à la biodiversité et à notre survie! Elles pollinisent 80% des espèces végétales et assurent ainsi la reproduction des plantes dans la nature. Sans les abeilles, il n’y aurait plus d’arbres fruitiers, les jardins et les cultures ne pourraient plus se perpétuer.

Fondée l’année passée par Jean Hauss et Jérôme Rampazzo, la startup Bee-connect défend la cause des abeilles. Les ruches «connectées» sont placées le plus souvent en ville, sur une terrasse ou dans un jardin. Assistés par des apiculteurs professionnels, les amateurs de nature peuvent alors récolter leur propre miel à offrir aux clients ou à déguster en famille. Ingénieur électricien, Jérôme raconte: «notre but est de sensibiliser la jeune génération au problème de la disparition des abeilles. Elles sont victimes de la pollution, des pesticides et des maladies. Les apiculteurs sont souvent d’une génération plus âgée, parfois même à la retraite. Avec notre système de ruches connectées et grâce à l’interactivité, nous perpétuons l’activité d’une génération à l’autre et nous créons un nouvel intérêt autour des abeilles!»

Mais comment fonctionne une telle ruche? Grâce à une série de capteurs connectés sur internet, la ruche peut être gérée via un smartphone ou un ordinateur. L’utilisateur peut contrôler l’orientation de la ruche, sa température, son taux d’humidité, la pression atmosphérique et même son poids. Elle peut aussi être équipée d’une webcam pour surveiller les abeilles en temps réel. Cette ruche connectée permet d’assurer un meilleur suivi pour le bien-être des insectes ainsi que de diminuer leur mortalité de plus de 40% selon les fondateurs.

Ce système d’apiculture urbaine qui adapte l’élevage des abeilles à la ville, permet de produire un miel de «meilleure qualité» d’après les fondateurs de Bee-Connect. Jérôme, grand sportif amateur, en fait l’expérience quotidienne: «C’est d’abord le goût qu’on retient quand on déguste le produit. Je fais beaucoup de vélo l’été et du hockey sur glace l’hiver, j’ai remarqué que le miel me permettait une meilleure récupération et la conservation d’un indice glycémique stable.» Des vertus santé partagées par Takinoa qui utilise cette substance ambrée au pouvoir antioxydant comme édulcorant naturel, toujours avec modération!

Jusqu’à fin octobre, une exposition intitulée «L’abeille, miroir de l’Homme?» nous fait découvrir aux Berges de Vessy à Genève, le monde fascinant de ces insectes, dont le rôle est si essentiel pour la nature.

Toutes les infos sur : http://www.lesbergesdevessy.ch/events/view/l-abeille-miroir-de-l-homme

Plus d'actus Takinoa

Soyez le premier ou la première à commenter cet article.

Laissez un commentaire

32b5ea232ee80e4333b55db2c871b3fdWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW