Retour aux articles

Se nourrir en pleine conscience avec Ellen Kocher – Suite et fin

19 janvier 2017
Retour aux articles

Ellen Kocher est une spécialiste renommée de la nutrition et du bien-être, en plus d’être économiste. Elle nous livre ici la suite de ses réflexions sur le changement nécessaire de nos habitudes et comportements alimentaires. Si vous avez manqué la première partie, retrouvez-la ici.

Que cela nous apporte-t-il de manger en pleine conscience ?

Nous connaissons plus ou moins les bases d’une bonne alimentation. Nous avons cependant du mal à articuler ces règles à notre vie de tous les jours. La pleine conscience permet d’appréhender le processus de l’appétit d’une manière plus rationnelle. Cette stratégie est compatible avec tous les régimes et habitudes alimentaires qu’ils soient végane, paléo, végétarien ou autre. Comprendre le « Pourquoi » de ce que nous mangeons nous aide à nous sentir plus en harmonie avec notre corps et notre esprit.

En combien de temps apprend-on à manger en pleine conscience ?

Le programme classique s’effectue en huit étapes. La plupart des gens qui travaillent avec moi sur cette problématique arrivent à bien intégrer ces processus en huit mois environ au rythme d’une séance par mois.
En début de processus, beaucoup de gens me demandent s’il est possible de suivre les huit étapes en huit semaines. Dès la deuxième séance, bien peu sont ceux qui rassemblent toutes les aptitudes pour passer au stade supérieur. En général, on me demande plus de temps pour approfondir l’étape en cours.
Comme toutes les constructions solides et pérennes, la pleine conscience prend du temps. Plus l’on travaille sur ces problématiques sur le long terme, plus cela devient facile et plus la satisfaction augmente à l’inverse des régimes qui sont construits sur des modèles éphémères de court terme. La pleine conscience permet de se sentir mieux dans son corps et de s’accepter plus facilement de manière durable.

Il y a aussi un gros travail psychologique on dirait ?

Nous effectuons ensemble un gros travail psychologique personnalisé en effet. En revanche, je ne traite pas du tout de la problématiques des troubles du comportement alimentaire, je dirige ces personnes vers d’autres experts. Ce sont des cas spécifiques qui vont au-delà d’une simple pleine conscience.

Que vous semble-t-il important de dire sur votre activité ?

En tant qu’économiste et entrepreneure, je travaille essentiellement avec des sociétés comme Takinoa, et des associations professionnelles.
Mon activité s’étend sur quatre domaines : 1 la pleine conscience, 2 les abc de la nutrition, 3 l’activité physique et ce qu’elle comporte, 4 le sommeil et la récupération. Notons que même si on a des lacunes dans l’un des domaines, la pleine conscience peut s’appliquer aux trois autres, comme un ensemble. Chacun doit se situer : c’est ce que j’appelle la roue de la vie.

Précision importante, vous n’enseignez pas aux gens ce qu’ils doivent manger, mais comment ils doivent manger.

Tout à fait ! Les « règles nutritionnelles » changent au fil des saisons et des modes, il est donc important de rappeler les fondamentaux de l’alimentation, et de l’attitude à avoir face à son assiette au quotidien.

Pratiquez-vous la pleine conscience ?

Il y a presque 15 ans, j’ai perdu une vingtaine de kilos sans jamais les reprendre malgré ma gourmandise légendaire ! Après un travail d’introspection, j’ai réalisé que j’appliquais sans le savoir la pleine conscience : j’avais regagné mon instinct naturel juste en écoutant ce que mon corps me disait. Ceci est devenu l’objet de mon travail : aider les gens à vivre une vie épanouie en mangeant et bougeant sans contrainte grâce à l’écoute de soi.

Que voulez-vous que votre audience retienne de votre passage ?

Dans mon dernier atelier « le stress et la nutrition, quel est le lien ? », les gens se rendent compte qu’en se nourrissant autrement le stress devient plus facile à gérer. J’aime faire comprendre aux participants que les changements peuvent s’opérer dès le lendemain !

Plus d'actus Takinoa

Soyez le premier ou la première à commenter cet article.

Laissez un commentaire

d18102728bd725020142b42280c9327c444444444444444444444