Retour aux articles

Se nourrir en pleine conscience avec Ellen Kocher

22 décembre 2016
Retour aux articles

Takinoa ambitionne de créer une véritable plateforme d’échanges entre le grand public et les professionnels de la nutrition et du bien-être : témoigner, partager ses analyses et ses expériences autours de l’alimentation fait désormais partie de nos missions. Ellen Kocher, économiste et coach en santé holistique certifiée, nous propose un travail de réflexion sur nos comportements et habitudes alimentaires. Un sujet si vaste que nous avons préféré scinder l’interview en deux parties. 

Qui êtes-vous Ellen ? 

«Je suis née aux Etats-Unis et suis installée en Suisse depuis plus de 20 ans. J’ai une double formation d’économiste et coach de santé certifiée. Je suis aussi spécialisée dans la pleine conscience et le « manger en pleine conscience ».

Parlez-nous de ce « manger en pleine conscience » 

Quand on étudie la nutrition, on travaille sur les caractéristiques des aliments que nous mangeons. La pleine conscience focalise sa réflexion sur le « pourquoi » ; sur les raisons qui font que l’on mange alors que nous n’avons pas forcément faim. Manger en pleine conscience nous mène à nous poser régulièrement la question « ai-je vraiment faim ? » et à observer ce que l’on mange sans jugement. Voilà ce qu’est la pleine conscience.

Admettons que j’ai soudainement une grosse envie de gâteaux, j’ai conscience que cela va me satisfaire à court terme, mais je sais que je vais devoir en subir les conséquences. Dans ce cas-là, est ce que le « manger en pleine conscience » s’applique ? 

La plupart des personnes vont se dire  « les gâteaux sont mauvais ». Ils catégorisent et jugent les aliments ; ils sont soit bons, soit mauvais. Vous l’avez même presque déjà fait dans votre question : vous avez pensé : « je sais que ça va être mauvais pour moi  et je le fais quand même car l’envie est trop intense. Dans cette situation je culpabilise, et je rentre dans un rapport pathologique avec la nourriture”.

Revenons en arrière dans notre analyse si vous le voulez bien. Si je dis « j’ai hyper envie de gâteaux, car ils me procurent du plaisir et en plus je n’en mange pas tous les jours ». Réfléchissons : pourquoi ai-je envie de gâteau ? Peut-être sans véritables raisons, simplement aujourd’hui j’ai une envie de gâteau. Dans cette deuxième situation je prends une décision sans culpabilité. Les notions de bon et de mauvais n’ont pas été prises en compte dans notre processus décisionnel.

. Cela nous permet de casser les dictats des régimes et des règles manichéennes liées à notre morale alimentaire.

Un des moments que je préfère dans mes cours, c’est quand j’efface du tableau les listes d’aliments que l’on a patiemment construite en fonctions des critères bon/mauvais. Si, après votre fameux gâteau, vous ne vous sentez physiquement pas bien, vous allez en tirer un enseignement : « La prochaine fois je vais peut-être en manger moins, pas parce que je me sens coupable, mais parce que cela ne me fait pas du bien ».

Nous venons de manger nos gâteaux en pleine conscience, est-ce que je dois aussi penser à savourer l’aliment, le déguster, analyser ce qu’il me fait ou pas ? 

Absolument ! Dans le cadre d’un coaching sur la pleine conscience, on va travailler à reconstruire un référentiel alimentaire. Dans cette première phase, on va développer son sens critique et sa curiosité. Dans les phases suivantes, on va travailler sur la notion toute relative de satiété. A quel moment je me sens satisfaite de ce que j’ai mangé. Lors des séances suivantes, nous travaillerons sur un repas type que nous élaborerons avec des aliments réels. On prendra du temps pour tout analyser, c’est un peu comme la méditation : on s’arrête et on respire !

La pleine conscience, c’est aussi simple que A-B-C !
A = Assess, je vais « assesser » (évaluer) la situation de tout ce que j’ai devant moi à manger.
B = Breathe, je respire, je suis par exemple devant le buffet de Noël,
C = Choose, je choisis ce que je mange. Je prends le temps pour déguster.
Cela fait partie des 8 étapes de la méthode du manger en pleine conscience.

Lire la suite

Plus d'actus Takinoa

Soyez le premier ou la première à commenter cet article.

Laissez un commentaire

4c203dc17610c5005c70b4f765a05cc8....................