Retour aux articles

Les bons œufs des poules heureuses de monsieur Cosandier

07 November 2017
Retour aux articles

Il y a œufs et œufs… Ceux de René Cosandier se méritent !

Depuis Rolle ou Nyon, il faut grimper jusque dans le village pittoresque de Le Vaud (VD). Et là, à la lisière d’une forêt, apparaissent deux poulaillers en plein air où caquètent en cœur quelque 160 poules pondeuses. Une partie de leurs œufs, durs ou à la coque, se déguste chaque semaine à Takinoa EPFL. Nous avons rendu visite à notre fournisseur et à son épouse Annelyse, un lundi après-midi de septembre. Météo frisquette oblige, c’est autour du poêle bien chaud de leur salon boisé que nous avons discuté « Gallus gallus domesticus » … Mais pas que !

Être producteur d’œufs, est-ce un métier ou une passion ?

René Cosandier : je suis fils de paysans et j’ai grandi à la ferme à Neuchâtel. Mes parents avaient 500 poules, j’ai ça dans le sang ! Enfant, c’est moi qui m’en occupait pendant mes jours de congé. J’ai ensuite travaillé en tant qu’opérateur de trafic ferroviaire aux CFF, ce qui m’a amené dans cette région (La Côte). J’ai commencé à Le Vaud avec 6 poules en 1988, et tout à coup j’en ai eu 200. Aujourd’hui, j’ai 160 poules en moyenne. J’offre des œufs de poules élevées en plein-air.

Comment nourrissez-vous vos poules ?

Avec du blé, de la nourriture spécifique pour poule composée de céréales et oligo-éléments que je complète avec du maïs cassé car je trouve qu’il n’y en a pas assez dans le mélange. Au début, les poussines pondent des œufs dont le jaune est pâle. Le maïs rend le jaune plus jaune naturellement ! Avec l’âge, le jaune devient plus orangé. Je n’utilise pas de médicaments, pas de produits chimiques dans la nourriture. Quand il y a un changement de poulailler, c’est à dire entre le moment où les anciennes poules partent et l’arrivée des nouvelles poules plus jeunes, on laisse le poulailler vide un certain temps sans utiliser de produits antiparasitaires, on laisse faire la nature.

Combien d’œufs produisent vos 160 poules par semaine ?

Une production de petite taille comparativement à la grande industrie : 700 œufs de poules heureuses par semaine. Nous faisons tout manuellement, y compris le ramassage des œufs. Ils sont utilisés par des restaurants de la région, vendus à l’épicerie du village. De plus en plus de privés viennent aussi les acheter directement à la ferme. Mon épouse et moi-même ne souhaitons pas augmenter la production. On ne veut pas que les poules soient entassées quand elles rentrent dans leur cabanon le soir. Figurez-vous que dès qu’il fait nuit elles rentrent toutes seules et il faut rapidement fermer les portes pour éviter l’incursion du renard ! De temps en temps, une poule sort de l’enclos pour faire bande à part la journée. Si elle oublie de rentrer, elle finit mal…

Donnez-vous des noms à vos poules ?

Non ! Mais on arrive à distinguer les plus vieilles des plus jeunes à cause du type de plumage et aussi des pattes. Certaines sont plus familières que d’autres, elles ont chacune leur caractère.

Comment aimez-vous manger vos œufs ?

À la coque ou au plat, ce sont les 2 seules façons de manger des œufs pour avoir le vrai goût de l’œuf !

Les œufs à table : quelles sont les recommandations en Suisse ?
Consommer chaque jour 3 portions de produits laitiers + 1 portion d’un autre aliment riche en protéines comme les œufs, la viande, la volaille, poisson, tofu, Quorn, seitan, fromage, séré. Voilà les recommandations de la Société Suisse de Nutrition (SSN). Une portion d’œuf correspond à 2-3 œufs en fonction de leur taille. Les œufs sont aussi riches en vitamine B12 et en fer, un apport essentiel au régime alimentaire des personnes végétariennes !

LE PETIT SECRET TAKINOA

Si vous passez par Le Vaud, profitez-en pour vous arrêter au marché paysan en libre-service de la famille Renaud (Rte de Mollenson 2, 1261 Le Vaud). En vente directe, vous y trouverez leur huile de colza locale pressée à froid, des confitures faites maison, du jus de pomme et… les œufs de M. Cosandier. Une bonne façon de privilégier le circuit court du producteur à l’assiette !

Plus d'actus Takinoa

Soyez le premier ou la première à commenter cet article.

Laissez un commentaire

e5d7525695d8c793bb5ae30fd5b0872eWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW