string(6) "presse"

Takinoa ouvre une nouvelle boutique en gare de Genève !

17 février 2017

Comme un vent printanier, la 6ème boutique Takinoa ouvre ses portes dans la gare de Genève Cornavin ce lundi 1er avril.

TAKINOA est heureuse d’annoncer sa première collaboration avec les CFF pour améliorer l’offre saine au sein de la gare de Genève Cornavin. L’enseigne située pour la première fois au sein d’une gare offre une pause écoresponsable, à consommer sur le pouce..

Pour mieux répondre à sa vision qui consiste à contribuer à la transformation des habitudes alimentaires pour une meilleure santé du corps, de l’esprit et de la planète, Takinoa se réjouit d’être présent dans un lieu à haute fréquentation tel que la gare de Genève Cornavin.

Après Rives (Fnac) et les Eaux-Vives en 2016, ce 3ème point de vente genevois, cette fois-ci sur la rive droite du Léman, se compose d’une équipe de six jeunes passionnés et habitués à offrir un service rapide et personnalisé même aux plus pressés.

Ci-dessus, une formule midi composée de la salade Spiruline, d’un thé Tekoe, et d’un muffin poire-chocolat.

Tout comme dans les autres points de vente Takinoa, la nouvelle boutique Cornavin offre une vaste gamme de boissons et des mets savoureux et innovants qui appliquent les meilleures pratiques de nutrition :

  • Les « Nutritive healthy drinks »
  • Les « cold pressed juices »
  • Les cafés bio single origin
  • Les thés froids et chauds
  • Les eaux aromatisées
  • Les soupes artisanales
  • Les wraps équilibrés
  • Les salades fraîcheur et céréales
  • Les bocaux gourmets
  • Les douceurs maison
  • Les en-cas sains

La surface contemporaine de 30m² offre santé, joie et confiance à portée de main, pour les pendulaires, travailleurs et habitants du quartier, étudiants, touristes de passage ou toute personne qui traverse la gare pour y faire des achats ou qui la considère comme un point de rencontre.

Takinoa permet désormais de s’y alimenter sereinement et pratiquement du matin au soir. On y fait effectivement le plein d’énergie à l’emporter à toute heure de la journée : pour le matin, le midi, l’après-midi et le soir.

Adresse et horaires :

Gare de Genève Cornavin
Passage Aile Est (en face de chez Payot)
Tél. 0848 567 890

Horaires :
Ouvert 7 jours sur 7, en semaine de 5h à 21h, et le week-end de 6h à 21h.

Lire la suite

Takinoa & Tekoe unissent leurs forces

17 février 2017

Le 25 mars dernier, TAKINOA GROUPE S.A. s’est rapproché de l’entreprise vaudoise TEKOE S.A., spécialisée dans la distribution et la vente de thé premium en vrac et à l’emporter.

TAKINOA ET TEKOE deviennent ainsi les marques distinctes et complémentaires de la nouvelle société Food for Joy S.A.

Les raisons du rapprochement des deux sociétés TAKINOA – TEKOE sont les suivantes :

  • Des valeurs communes fortes : « Santé, Joie, Confiance et Kaizen »
  • Une même mission : développer des boissons et des mets savoureux, sains et écoresponsables, en appliquant les meilleures pratiques de nutrition et en collaborant passionnément avec ses clients, équipes et partenaires
  • Une même vision : contribuer à la transformation des habitudes alimentaires en Europe, pour une meilleure santé du corps, de l’esprit et de la planète
  • Une offre complémentaire dans la nutrition saine et écoresponsable
    Un nouveau nom : Food for Joy S.A.
    Afin de mieux refléter la vision de la société, TAKINOA GROUPE S.A. est rebaptisé Food for Joy S.A.

Pour accompagner cette évolution, Benoit Greindl, déjà Président du Conseil d’administration devient CEO de Food for Joy S.A. Eric Lebel (fondateur de Takinoa), Marc Lebel et Benoît Greindl sont les nouveaux administrateurs de Tekoe S.A.

Pour 2020, l’ambition de Food for Joy S.A. est de devenir une société certifiée B Corporation (http://www.bcorp-switzerland.ch) !

Benoit Greindl, CEO de Food for Joy S.A. et Président du Conseil d’administration de Food for Joy S.A.

Food for Joy S.A. emploie une centaine de collaborateurs sur ses sites administratifs et de production situés à Gland ainsi que dans ses désormais 13 points de vente.

Lire la suite

UNE FIN D’ANNÉE RESSOURÇANTE

17 février 2017

Et si les fêtes de fin d’année devenaient le moment idéal pour se ressourcer; pour raviver le corps et l’esprit à l’aide de bons plats et de moments partagés ? 

De l’entrée au dessert, les préparations de Takinoa sont élaborées avant tout dans la recherche du plaisir gustatif, avec une attention particulière pour la santé et le respect de l’environnement. Pas étonnant qu’en cette fin d’année, les légumineuses soient à l’honneur, avec l’inventivité et la générosité si chères à l’enseigne. Entre la Soupe lentille corail bio au cumin, la Soupe pois chiches aux épices d’orient, la Salade aux lentilles, riz rouge et bœuf suisse au basilic et les Daals en bocal, le plein d’énergie pour les fêtes est assuré. C’est aussi la preuve que chez Takinoa, il n’y a pas que du quinoa…

La joie des lentilles et des pois-chiches                                               

Connues pour leurs effets bénéfiques contre le cholestérol et les maladies cardiovasculaires (1), les lentilles permettent aussi de stimuler le développement des globules rouges, tout en constituant une source importante de magnésium – un bon anti-stress, régulateur de l’humeur.  La bonne humeur, cet autre ingrédient indispensable à cette période où l’on retisse les liens avec ses proches. Parés des mêmes atouts que les lentilles, les pois chiches sont aussi bénéfiques pour le microbiote et peuvent retarder l’apparition du cancer du côlon, (voir article « Choyer son microbiote »). Consommés régulièrement, les pois chiches renforcent la barrière intestinale et stimule la diversité de la flore intestinale (2). D’autant que choisir des protéines végétales issues d’une production locale ou peu lointaine, c’est aussi faire un petit geste pour la planète.

Motricité et système immunitaire au top

Du côté des wraps, le Ballens, Wrap vegan aux champignons de Paris, pomme de terre charlotte, chou kale mariné et sauce au tofu soyeux, associe les qualités gustatives du champignon aux protéines végétales, mais pas seulement. Riches en antioxydants et minéraux (zinc, fer et sélénium), 100 g de champignons de Paris apportent près de 35 % des apports journaliers requis pour la vitamine B3, 25% pour la B2, et 20% pour le B5. Pour rappel, les vitamines du groupe B aident au renforcement du système immunitaire et contribuent à une bonne motricité. De quoi ravir les sportifs et adeptes du bain glacé du nouvel an.

Esprit de fête, es-tu là ?

Autre bocal, autres qualités. Le Bocal au saumon bio CBT au vinaigre balsamique, quinoa bio et légumes de saison comporte tellement d’ingrédients naturels et de saveurs finement associées qu’il sera difficile de l’ignorer. D’autant que les Oméga 3 présents dans le saumon agissent sur le déclin cognitif et la dépression. Parmi les encas plaisir, le Muffin à la poire et chocolat sans lactose remplit sa promesse de gourmandise, tout comme le Cookie Takinoa au chocolat et le Palet Takinoa sans gluten. Si vous préférez une boisson, vous pouvez aussi vous délecter du fameux chocolat chaud – aux laits végétaux sur demande – avec son ingénieux système de bâtonnet à faire fondre dans le lait. De quoi maintenir l’esprit de fête et de partage, propices à ce moment de l’année. Enfin, pour le plaisir des yeux et le moral, les murs des boutiques Takinoa se sont récemment parés d’animations qui vous aideront à rester zen durant vos préparatifs.

Bonnes fêtes et Happy food !

 

__________

Notes

  1. Étude sur les lentilles et le cholestérol : https://academic.oup.com/jn/article/148/4/535/4965930
  2. Étude sur les pois chiches et le cancer du côlon : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28657468
Lire la suite

Longévité et nutrition, destins croisés

17 février 2017

Nous vivons toujours plus longtemps alors autant vivre au mieux de notre forme, en pleine conscience et à l’aide d’une approche nutritionnelle ciblée.

En tête des meilleures espérances de vie au monde, la population suisse vit en moyenne 85,4 ans pour les femmes et 81,4 ans pour les hommes, selon l’Office fédéral de la statistique (1). Afin de bien vieillir, il ne nous reste plus qu’à faire chuter notre âge biologique. Comment ? En devenant acteur de notre santé et en pratiquant la prévention par l’assiette, mais pas seulement.

Télomères et âge biologique

Souvent défini par l’ensemble des facteurs liés aux habitudes de vie, à la génétique et à l’environnement, l’âge biologique se mesure surtout à la longueur des télomères. Marqueurs biologiques du vieillissement cellulaire, ces capuchons d’ADN diffusent une enzyme, la télomérase, afin de protéger les extrémités de nos chromosomes de l’oxydation. Longs sur un individu jeune et en bonne santé, ils raccourcissent cependant au fil du temps, à chaque division cellulaire. Jusqu’au jour où, devenus trop courts, ils ne peuvent plus remplir leur mission de boucliers. Le processus de sénescence s’enclenche alors avec le dysfonctionnement des cellules et l’apparition de maladies liées à l’âge. Nous pouvons cependant ralentir ce phénomène et, à tout âge, diminuer notre âge biologique grâce, entre autres, à une prévention nutritionnelle active.

Selon l’étude coréenne « Association between dietary patterns in the remote past and telomere length » (2), menée sur dix années, une alimentation riche en légumineuses et légumes, en céréales complètes, produits de la mer, algues, et en produits laitiers garantit des télomères plus longs. Tandis qu’à l’inverse, une consommation élevée de produits raffinés, de charcuterie, viandes rouges et sodas est associée à des télomères plus courts. D’autant qu’une bonne prévention nutritionnelle peut aussi nous protéger du déclin des fonctions cognitives. De nombreuses recherches ont ainsi déjà démontré les liens existant entre le régime méditerranéen (crétois) et un cerveau performant chez les sujets âgés. Plus récemment  une étude indienne « Medicinal Effect of Nutraceutical Fruits for the Cognition and Brain Health » (3) a souligné les effets favorables des polyphénols et antioxydants trouvés dans les fruits, sur la santé des cellules cérébrales.

Des nutriments au quotidien

Chez Takinoa, nous savons que la prévention par la nutrition active contribue à la longévité. C’est pourquoi nos mets sont aussi succulents qu’anti-âge. Remplies de minéraux, vitamines et acides gras essentiels nos recettes permettent d’apporter les nutriments nécessaires au maintien de nos cellules. Nous en avons même préparé de nouvelles, comme le Wrap boulettes de légumes à la protéine de chanvre bio et crème d’avocat. Source de vitamine K, l’avocat protège le système cardio-vasculaire et stimule le transit intestinal, tandis que la protéine de chanvre, riche en oméga-3 et 6, contribue à baisser le taux de cholestérol, à renforcer le système immunitaire et à préserver les membranes cellulaires. Autre nouveauté : la Soupe de courge à la châtaigne. Riche en caroténoïdes, en flavonoïdes et en alcaloïdes, la courge protège la vue du vieillissement. La châtaigne constitue une bonne source de vitamine B9, essentielle à la fabrication cellulaire, et par sa richesse en potassium, fer et magnésium elle est aussi recommandée aux sportifs.

Sur tous les fronts

Parallèlement à la nutrition, des activités physiques et intellectuelles au quotidien, associées à des interactions sociales régulières, des exercices de respiration ou de méditation, sont autant d’initiatives pour optimiser son métabolisme et son mental. Selon la Doctoresse Astrid Stuckelberger, experte en médecines anti-âge, une action sur tous les fronts est nécessaire : « il n’y a pas de fatalité du déclin et l’on peut bien vieillir, tout est question de prévention précoce et d’optimisation du métabolisme ». Elle préconise notamment la restriction calorique comme le faisait en son temps, Luigi Cornaro, un des précurseurs de la diététique moderne. Mise en œuvre et documentée il y a des siècles par ce noble, mort à l’âge de 99 ans, en 1566, alors que l’espérance de vie dépassait rarement 35 ans, la restriction calorique réalisée sous surveillance d’un médecin peut faire partie d’une approche préventive personnalisée.

Enfin, un état d’esprit ouvert à la résilience, prêt à affronter avec sérénité le temps qui passe peut également aider à atteindre une forme d’épanouissement. L’auteure Alexia Michiels rappelle dans son interview publiée ce mois-ci sur notre blog que l’on peut cultiver sa capacité de résilience en vivant en pleine conscience, en restant à l’écoute de soi et des autres, en appréciant tous les moments de bonheur et en faisant preuve d’un peu de courage.

Pour aller plus loin :

Lire la suite

Le cercle vertueux de l’alimentation plant-based

17 février 2017

Bonne nouvelle ! En substituant une partie des protéines animales par des végétales, nous pouvons réduire l’impact écologique de nos assiettes et améliorer notre bien-être.

Si de nombreuses études démontrent les bénéfices pour la santé et l’environnement d’une alimentation basée sur les végétaux (fruits, légumes et céréales), 70% des protéines consommées dans le monde proviennent encore de source animale (viande, poisson, produits laitiers et œufs). Avec une population mondiale qui atteindra 8,2 milliards d’habitants en 2030, les besoins en protéines risquent fort d’augmenter, le réchauffement climatique de s’accentuer et les ressources naturelles de s’épuiser. A moins que notre alimentation n’évolue vers un mode plus végétal, plus plant-based.

 

Rayonner de santé

Tout comme le flexitarisme, l’alimentation plant-based privilégie les végétaux de qualité, non transformés, sans toutefois éliminer les viandes, le poisson, les produits laitiers ou les œufs. Question de fréquence et de dosage. Avec le plant based, une grande partie des protéines animales est remplacée par les protéines présentes dans les céréales, légumineuses, oléagineux et légumes. La consommation animale devient occasionnelle. Une transition alimentaire plutôt douce pour une empreinte écologique réduite et des résultats probants sur la santé.

Dans leur étude Reducing foods environmental impacts through producers and consumers, des chercheurs de l’Université d’Oxford ont ainsi démontré qu’en limitant la consommation de produits laitiers et de viande, on peut réduire son empreinte carbone de 73%. De son côté, l’Association Américaine de Nutrition a publié Eating healthful plant-based foods is associated with lower risk of chronic diseases, weight gain and death une étude prouvant qu’une alimentation pauvre en protéines animales et aliments transformés réduit grandement les risques de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires, de mortalité et de prise de poids. Enfin, d’autres recherches ont confirmé que l’obésité infantile pourrait également reculer grâce à une alimentation plus végétale, tout aussi protéique que l’alimentation carnée.

 

Le plein de protéines

Indispensables à la fabrication des cellules, à la croissance et à la réparation de l’organisme, les protéines permettent de maintenir la masse musculaire et l’ossature grâce aux acides aminés qu’elles contiennent. 8 d’entre eux dits « essentiels », comme le tryptophane ou la lysine sont cependant exclusivement apportés par les aliments. Il est donc important de s’assurer auprès d’un professionnel de la santé, que les apports quotidiens en protéines et acides aminés essentiels chez les enfants comme chez les adultes correspondent aux recommandations de l’OMS – soit 0,8 g par kg de poids corporel.

Les protéines végétales sont présentes en grande quantité dans la spiruline (50 à 70%), les noix et les oléagineux tels que les amandes (22%, soit presqu’autant que dans le boeuf, 25%), les pistaches, les arachides, les noix de cajou, les noisettes, les noix du Brésil et les noix. On les trouve aussi dans un de nos végétaux favoris, le quinoa. Cette plante déguisée en céréale en contient 15%. Parmi les céréales, l’avoine, l’amarante, le seigle, l’épeautre, le blé et le maïs sont conseillés. Chez les légumineuses, on privilégiera le soja, les haricots rouges, les lentilles, les fèves et les pois chiches. Sans oublier les graines de chanvre, de chia et de courge, les lupins, les graines germées et les pommes de terre.

 

Racontez-nous

Et vous, qui êtes soucieux de la planète et aimez faire rimer gourmandise avec santé, quels sont vos trucs pour vous régalez et faire le plein de protéines végétales ? Quelles recettes préparez-vous pour les petits comme pour les grands ? N’hésitez pas à partager vos astuces culinaires sur notre page Facebook ou en commentaire sur le blog, on se fera un plaisir de les tester en cuisine, et pourquoi pas, d’organiser une dégustation spéciale !

 

Une sélection de littérature anglophone pour vous documenter de votre côté si vous souhaitez en savoir plus :

«  Le régime à base de plantes » de Jennifer Louissa

Plant-Based Recipes: 365 Delicious and Easy to Cook Diet Recipes for Breakfast, de Katie Gordon

The vegetable butcher, de Cara Mangini

How not to die, de Michael Greger et Gene Stone

Lire la suite

Cet automne on voyage à travers les saveurs

17 février 2017

Des créations innovantes tout droit sorties de notre atelier colorent notre carte automnale. Coup de cœur pour la nouvelle salade fraîcheur qui revisite les traditionnelles soba « noodles » japonaises.

L’équipe Takinoa s’affaire depuis quelques semaines à la création de ses nouvelles créations pour l’automne qui arrive à grand pas… Une explosion de saveurs! Dès cette semaine, vous pourrez découvrir dans nos boutiques différentes nouveautés gourmandes délicatement développées dans notre atelier de Gland. Coup de cœur pour la salade fraîcheur 100% vegan aux soba « noodles » avec de la prune rôtie aux épices et des légumes de saison cuits à la vapeur.

On y mélange des nouilles soba à de la patate douce et des végétaux tels que champignons et brocolis. Ici on traite la prune comme un légume en la faisant rôtir aux épices anti-inflammatoires comme le piment de Cayenne! Et le saviez-vous? Les nouilles japonaises sobas sont à base de sarrasin, cette « pseudo-céréale » bien plus intéressante que le blé car elle peut se vanter d’un index glycémique bas. Ce mets peut facilement être réchauffé si l’on préfère un repas chaud avec les journées plus fraîches de l’automne.

Ses bénéfices ? Des fibres solubles dans les sobas qui favorisent la satiété et des bonnes graisses grâce à un mélange d’huile de colza, d’huile d’olive et de cameline bio, sous oublier l’utilisation d’algues Nori bio qui forment une bonne source de nutriments. Une innovation qui saura vous ravir même lors de repas pressés lorsque vous avez besoin d’être boosté et rassasié pour affronter la rentrée.

D’autres recettes végétariennes viendront s’ajouter progressivement à la carte au fil des semaines comme le Wrap aux croquettes de légumes de saison à la crème d’avocat ou le Bocal aux boulettes de légumes au curry, quinoa bio et son écrasé d’épinards. Et pour la pause douceur, ce seront de nouvelles graines de chia à la pomme braisée et guarana qui raviront nos papilles… Notre brigade s’en souvient encore ! Et vous, c’est quoi votre tentation cet automne ?

Lire la suite

C’est bon pour le moral

17 février 2017

Des chercheurs australiens de l’Université du Queensland ont découvert que manger des fruits et des légumes aide à se sentir plus heureux.

Menée sur un échantillon de 12’000 personnes, l’étude australienne intitulée Evolution of Well-Being and Happiness After Increases in Consumption of Fruits and Vegetables démontre que les participants qui ont augmenté leurs portions quotidiennes de fruits et légumes durant deux années se sentent à la fin de l’étude bien plus heureux qu’ils ne l’étaient au départ (1). Les résultats révèlent également que ce sentiment de bonheur est autant perçu par les faibles consommateurs que par les convertis qui durant l’étude étaient passé de 5 portions quotidiennes à 8 ou 9 par jour. (Pour rappel, une portion de fruits ou de légumes peut tenir dans la paume de la main et l’OMS recommande 5 portions par jour, soit 600 grammes). L’étude indique aussi que les plus enchantés ont comparé leur sentiment de joie à celui éprouvé par un chômeur décrochant un emploi.

Antioxydants et effet feel-good

Diverses théories et recherches peuvent expliquer ces résultats. Du côté psychologique, améliorer ses habitudes alimentaires déclencherait une sentiment d’autosatisfaction rapide, un effet feelgood immédiat ressenti bien avant les effets physiques. Chaque personne aurait conscience qu’en augmentant ses proportions de fruits et de légumes, elle participe à sa santé et se réjouit de le faire. Un cercle vertueux se met alors en place. Du côté scientifique, on sait que les vitamines, minéraux et antioxydants présents dans les végétaux sont bénéfiques pour l’organisme et le cerveau, et plus précisément pour la sérotonine. Ce neurotransmetteur essentiel à notre bonheur permet de moduler nos humeurs et émotions, de gérer notre sommeil, notre comportement alimentaire et d’avoir une vision positive du monde.

Preuve en est, l’étude SMILES réalisée à l’aide de personnes souffrant de dépression, et qui démontre que les végétaux peuvent agir comme des régulateurs de l’humeur, voire des antidépresseurs naturels (2). Au cours de l’étude, un premier groupe a adopté durant 12 semaines une alimentation riche en fruits et légumes comme le régime méditerranéen, tout en suivant des cours de cuisine. Tandis qu’un deuxième groupe s’est vu offrir d’autres approches thérapeutiques sans toutefois changer d’alimentation. A l’issue de cette étude, 40% des personnes du premier groupe ne souffraient plus de dépression, et les premiers 30% ont été jugés en rémission. Dans le deuxième groupe, peu ou pas de changements n’étaient survenus après 3 mois. La faute au manque d’antioxydants.

Présents en quantité dans les végétaux, les antioxydants et plus particulièrement les caroténoïdes, sont bons pour le moral et à l’humeur, comme l’avait déjà démontré l’étude de la Harvard School of Public Health (3). Après avoir mesuré les niveaux de caroténoïdes dans le sang des participants, les chercheurs ont constaté des niveaux bien plus élevés chez les optimistes que chez les personnes peu ou pas optimistes. Contenus dans les végétaux jaunes-oranges, rouges-violets et verts foncés, ils englobent les bêta-carotènes, le lycopène, la lutéine et la zéaxanthine. On les trouve notamment dans les épinards, patates douces, brocolis, carottes, courges, citrouilles, poivrons, choux frisés, tomates, petits pois, mangues, pruneaux, pêches, oranges, abricots, melons, fraises, framboises, kakis, kiwis, dans la pastèque, le pamplemousse, l’orange, l’ananas et la papaye. Enfin, en 2017, une dernière étude sur l’influence de l’alimentation menée à l’université de Binghampton a conclu que plus l’on consomme d’antioxydants après l’âge de trente ans, meilleur est le moral (4).

La joie est bel et bien dans nos assiettes.

Chez Takinoa, où l’adage Food For Joy parle de lui-même, nous vous proposons chaque jour des plats généreusement garnis de végétaux produits localement et sans pesticides. Riches en nutriments et antioxydants, ils font de notre alimentation quotidienne un des piliers de notre santé et de notre bien-être.

 


1) Evolution of Well-Being and Happiness After Increases in Consumption of Fruit and Vegetableshttps://ajph.aphapublications.org/doi/full/10.2105/AJPH.2016.303260

2) Étude SMILE : https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-017-0791-y

3) Optimism and serum antioxidants in the midlife : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23257932

4) Assessment of dietary factors, dietary practice and exercise on mental health : https://www.tandfonline.com/doi/figure/10.1080/1028415X.2017.1411875?scroll=top&needAccess=true

Lire la suite

L’offre estivale SummerBeats by Takinoa

17 février 2017

Cet été, on se laisse transporter ailleurs chez Takinoa… Imaginez une belle soirée au bord du lac en train de partager un pique-nique savoureux entouré d’amis chers. Même depuis la Suisse, il est possible de s’offrir du temps de qualité et de profiter de longues soirées estivales tout en se laissant porter par des saveurs exotiques… Cette ambiance pose le cadre d’une offre spécialement conçue pour notre clientèle que nous aurons le plaisir d’accueillir dans nos boutiques cet été, entre deux festivals de musique de la région… La SummerBeats by Takinoa qui vous propose dès mercredi 11 juillet des nouveautés saines et savoureuses tout droit sorties de notre atelier de Gland!

Pour la SummerBeats by Takinoa, nous avons imaginé trois offres signature. Nous avons tout d’abord rebaptisé « Le Mykonos », notre wrap équilibre aux légumes grillés agrémenté d’un filet d’huile d’olives bio et d’une tapenade grecque qui vous emmènera dans les splendeurs des îles des Cyclades. Avec notre mocktail d’été nommé « La Cubania », il nous vient un désir de Havane, avec ses couleurs, la salsa et sa joie légendaire. Ce jus rafraichissant fait la part belle au citron vert, aux fraises et à l’arôme de la menthe. A déguster sur l’une de nos terrasses ensoleillées comme par exemple à Nyon ou aux Eaux-Vives à la rue du Nant. Sain, simple et idéal pour emporter dans son sac de plage, « Le Grab & Go » se compose d’une salade fraicheur ou d’un wrap équilibre agrémenté d’un dessert léger.

Et si la musique proposée cet été dans la région venait parfaitement compléter ce tableau ? Nous vous recommandons chaudement le Festival de la Cité Lausanne qui a lieu du 10 au 15 juillet. Dans la lignée de notre concept urbain et contemporain, cet événement musical festif vous invite à la découverte, au partage et à l’ouverture culturelle avec ses spectacles et concerts divers et variés. festivalcite.ch/fr/programme-2018/date/2018/7/10/

Côté Nyon, c’est le fameux Paléo Festival qui animera la rive du lac du 17 au 22 juillet. Six jours, six nuits et des concerts et spectacles répartis sur six scènes pour décrire le plus grand festival de musique open air de Suisse ! yeah.paleo.ch/fr/programme

Durant ces festivals, venez jouer à la Takinoa Joy Wheel et gagner de nombreuses surprises ! Plus de détails à venir sur nos réseaux sociaux J

Prenez encore note de nos horaires d’été !

Lausanne – Rue du Grand-Pont 4 : 11H-19H / EPFL Rolex Learning Center – 07.07-02.09: 9H-18H

Nyon: Place Bel-Air 5: ME & SA (Marché) 9H-17H LU MA JE VE 10H-17H30

Gland: Chemin du Vernay 72: Fermé 16 juillet-12 août

Genève – FNAC Rue de Rive 16: LU-SA 9H-18H / Rue du Nant 12 : LU-VE 10H-18H SA 10H-15H

Lire la suite

LE PLEIN DE VITAMINE D

17 février 2017

Si l’été est la période idéale pour recharger son stock de vitamine D, certains aliments peuvent aussi aider à le maintenir à un bon niveau.

La vitamine D, produite essentiellement par la peau sous l’effet des rayons UV du soleil, joue le rôle primordial de fixer le calcium et le phosphore. Ces deux minéraux sont responsables de la croissance des os, de la solidité du squelette et de la bonne santé de nos dents. Sans eux, nous ne pourrions donc pas grandir, nos os ne guériraient pas et nos dents se déchausseraient. Souvent assimilée à une hormone en raison de sa capacité à transmettre des messages chimiques à plus de 400 gènes, la vitamine D remplit une autre fonction majeure, elle protège et renforce l’ensemble du système immunitaire.

 

Presqu’une vitamine miracle

Les dernières recherches ont en effet prouvé que la vitamine D aide à combattre des maladies chroniques ou graves comme le diabète (1), les troubles cardiovasculaires (2), certains cancers (3), des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, la maladie cœliaque ou l’arthrite rhumatoïde et qu’elle peut même soulager un psoriasis. Une vitamine miracle ? Sandra Neri, nutritionniste-enseignante et fondatrice du centre Nutrition Forme et Santé à Genève (4) précise :

« C’est surtout une vitamine dont on ne cesse de découvrir les vertus. Les dernières recherches ont mis en lumière son rôle prépondérant dans l’immunité des muqueuses, précisément là où les virus aiment s’installer et s’épanouir. On sait désormais que la vitamine D contribue à la bonne santé de la bouche, des fosses nasales et des bronches, mais aussi de lappareil digestif, des poumons, de la vessie et de l’utérus. Cest donc une vitamine indispensable. »

 

Comment la stockons-nous?

En été, la peau produit 80% des besoins, uniquement si elle est exposée au soleil durant 10 à 15 minutes, sans protection et deux à trois fois par semaine. Cette exposition engendre toutefois le risque de développer des érythèmes solaires. Face à ce dilemme, l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP) s’est appuyé sur l’analyse de nombreuses études internationales pour aboutir en 2017 à la conclusion suivante : « En passant suffisamment de temps à l’air libre sans pour autant s’exposer à un rayonnement excessif, il est possible de produire assez de vitamine D. En été, une exposition de dix minutes au soleil de midi est suffisante. Mais il est préférable de prendre le soleil le matin ou l’après-midi et de rester le milieu de la journée à lombre. » (5).

 

Les aliments riches en vitamine D

Sous nos latitudes, le stock de vitamine D est épuisé dès le mois d’octobre et, même si le soleil demeure le fournisseur principal, on peut prolonger ses réserves un peu plus longtemps grâce à l’alimentation. Il est alors recommandé de privilégier l’avocat et les champignons, les poissons gras, les viandes, le foie, les abats, les œufs et le beurre.

Takinoa propose aux flexivores différents plats aussi riches en vitamine soleil que succulents, comme en ce moment la salade au bœuf suisse à la coriandre et lentilles bio, la salade de taboulé à la menthe et poulet suisse et le wrap équilibre poulet suisse à la ricotta crémeuse et tomates séchées. Du côté des bocaux gourmets, trois autres recettes mettent la viande à l’honneur : le bocal moussaka au boeuf-agneau suisse à la coriandre et féta, le bocal tandoori au poulet suisse, légumes de saison et riz basmati bio et le bocal au filet de poulet suisse, sauce soja, miel et sésame. Les végétariens ont le choix entre la salade d’avocat à la féta et tomates cerise ou le wrap équilibre houmous, patate douce et avocat. Mais bien au-delà de l’apport en vitamine D, rappelons que Takinoa crée des recettes qui allient plaisir et santé afin d’ incarner chaque jour la philosophie du Food for Joy 🙂

 

__________________

 

1) Vitamin D deficiency linked to greater risk of diabetes : https://www.sciencedaily.com/releases/2018/04/180419154632.htm

2) Vitamin D reduces early mortality : https://www.sciencedaily.com/releases/2018/03/180301091814.htm

3) Higher Vitamin D levels may be linked to lower risk of cancer :

https://www.sciencedaily.com/releases/2018/03/180307230406.htm

4) https://www.nutrition-forme.ch

5) Vitamine D et rayonnement solaire, mars 2017 : https://www.bag.admin.ch/…vitaminD…/Faktenblatt%20-%20Vitamin%20D%20F.pdf

 

Lire la suite

Plus d'articles
adipiscing id nec pulvinar mi, luctus commodo Lorem Sed neque. dolor